Zighizaghi, un jardin urbain multisensoriel en Italie

par Marie-Christine Guindon le 19/07/2016

Zighizaghi est un jardin urbain multisensoriel situé dans la région de Sicile en Italie, créé par OFL architecture qui découle d’une collaboration avec le client Milia Arredamenti et Cultural Park Farm.

Le projet émerge de la nécessité de créer un lieu d’accueil innovateur pour les citoyens de la ville de Favara en combinant la végétation et le bois. Le projet est fait d’un niveau horizontal : la surface de plancher et des sièges, et d’un niveau vertical : l’éclairage et les systèmes sonores. Il y a aussi de nombreuses plantes méditerranéennes intégrées dans la conception.

Le niveau horizontal est composé d’hexagones modulaires qui ont été inspirés par les honeycombs faites par les abeilles, tandis que le niveau vertical est constitué de 6 gousses. Chaque ‘pod’ rouge a des sons qui sont déclenchés quand quelqu’un interagit au pied des ‘pods’ et les sons sont ensuite amplifiés par les haut-parleurs dans la partie supérieure de la nacelleAvec l’intention de créer un espace accueillant pour les habitants de la ville, Zighizaghi combine hexagones en bois, la vie végétale méditerranéenne et une technologie innovante pour faire de l’espace un changement rafraîchissant de la monotonie de la vie quotidienne de la ville.

Les images proviennent de OFL architecture.

Le texte provient de Architizer.

Pour en savoir davantage, consultez le site de OFL architecture.

0eccb9ccf1011cb01a7d37bf5913b68c  24a4f51d2a874daf126192cb8f249a5c6b87ddee7653fafe7494f37846531403 1d31f558df681bf92d26e6621e4e2e438d5189daa7ce407a1b9befb80df5a361  40c8c7f2439f8d6b2c0bbad2bbbf12f2  03551e90691c90261e9a6ea869afac40Z6-960x700 Z8-960x700Z-960x700934ed67dfe55b491a9434a71e1e2efdb

 

No Comments

Miroirs d’eau et aulnes au Riedpark à Zoug en Suisse

par Sarah Lacombe le 18/07/2016

Auparavant de vastes plaines, Lorzenebene est l’un des quartiers résidentiels qui se développe le plus rapidement à Zoug en Suisse. Les architectes paysagistes de Fontana, en collaboration avec les architectes de EM2N et Müller Sigrist ont réalisé le nouveau complexe d’habitation Riedpark, et se sont inspirés des méandres de la rivière Lorze pour créer la structure des espaces. Un ruban sinueux de bâtiments divise les espaces extérieurs en deux secteurs : les ruelles résidentielles dans la partie nord et le parc au sud. Les ruelles sont utilisées non seulement comme accès aux unités de logement, mais aussi comme lieu de rencontre et d’activités récréatives. Le parc préserve les vues sur le marais encore existant grâce à ses herbes basses et ses petites piscines d’eau.

Les images et le texte proviennent de Fontana Landschaftsarchitektur.

Fontana_Riedpark_01 Fontana_Riedpark_02 Fontana_Riedpark_03 Fontana_Riedpark_04 Fontana_Riedpark_05 Fontana_Riedpark_06 Fontana_Riedpark_07 Fontana_Riedpark_08

 

 

No Comments

L’atelier en mouvement

par Marie-Christine Guindon le 13/07/2016

« Le paysage est puissant et beau, l’élément qu’on fait est simple, mais les deux mis ensemble nous révèlent une nouvelle dimension. La valeur ajoutée de l’architecture c’est peut-être ça; une mise en valeur mutuelle des éléments »

– Pierre Thibault

L’Atelier Pierre Thibault à conçu en 2014, l’Atelier en mouvement. Le projet se situe à Charlevoix et Grand-Métis au Québec. L’Atelier en mouvement c’est une installation en cours, toujours en évolution, se déplaçant à travers divers paysages. Cette structure éphémère est une source infinie de nouvelles images inspirantes; c’est l’occasion de générer de nouvelles idées qui nourriront les projets d’architecture de l’Atelier.

Voici une capsule vidéo résumant le projet.

Les images et le texte proviennent de l’Atelier Pierre Thibault.

Pour voir davantage de projets, consultez le site web de l’Atelier Pierre Thibault.

Atelier-en-mouvement-01-APTAtelier-en-mouvement-15-APT Atelier-en-mouvement-14-APT Atelier-en-mouvement-13-APT Atelier-en-mouvement-12-APT Atelier-en-mouvement-11-APT Atelier-en-mouvement-10-APT Atelier-en-mouvement-08-APT

Processed with VSCOcam with lv01 preset

Processed with VSCOcam with lv01 preset

 

No Comments

L’installation Icebergs au National Building Museum (NBM) à Washington D. C.

par Sarah Lacombe le 12/07/2016

La firme en architecture de paysage new yorkaise James Corner Field Operations a réalisé l’installation cette année au National Building Museum (NBM) à Washington D. C., intitulée Icebergs.

Icebergs est la 3e installation de la série Summer Block Party où Bjarke Ingels Group a réalisé un labyrinthe géant en 2014 et Snarkitecture une plage en 2015.

Icebergs a ouvert le 2 juillet et se poursuivra jusqu’au 5 septembre 2016.

Images et textes via World Architects et Architect

Icebergs_JCFO_AlexanderCortez_04

Crédit: Alexander Cortez via Architect

Icebergs_JCFO_TimothySchenck_03

Crédit: Timothy Schenck via World Architects

Icebergs_JCFO_TimothySchenck_02

Crédit: Timothy Schenck via World Architects

Icebergs_JCFO_TimothySchenck_01

Crédit: Timothy Schenck via World Architects

Icebergs_JCFO_TimothySchenck

Crédit: Timothy Schenck via World Architects

No Comments

« 24 Stops » le long du Rehberger-Weg, entre l’Allemagne et la Suisse

par Sarah Lacombe le 4/07/2016

Le Rehberger-Weg, long de quelques cinq kilomètres, relie deux pays, deux communes et deux établissements culturels – tout en tissant un lien entre d’innombrables histoires. Son parcours se situe entre Weil am Rhein et Riehen, entre la Fondation Beyeler et le Vitra Campus. En suivant « 24 Stops », 24 jalons réalisés par l’artiste Tobias Rehberger, on peut explorer un paysage naturel et culturel unique. Avec ses jalons, le Rehberger-Weg permet ainsi de découvrir et de raconter autrement l’histoire et les histoires des environs et de leurs hommes, tout en invitant à une excursion dans la nature.

La Fondation Beyeler, les communes de Riehen, Vitra et la ville de Weil am Rhein sont collectivement responsables de l’élaboration de cette idée et de sa réalisation.

L’idée d’un chemin transfrontalier a été présentée dans le cadre de l’exposition IBA Bâle 2020.  La société suisse Swatch soutient généreusement ce projet en qualité de Presenting Partner et permet la production des objets de l’artiste qui jalonnent le chemin. Les 12 premiers jalons ont été mis en place en septembre 2015. Depuis juin 2016, on peut découvrir les « 24 Stops » avec l’ensemble des 24 jalons, avec en supplément le Cuckoolus Nest , le « nid de coucou » temporaire, métamorphose, pour la durée d’un été, de la guérite du douanier située à la frontière germano-suisse.

Le texte et les images proviennent du site web de 24 stops.

15.09.29.FB_REHBERGERWEG_38467_de.2e16d0ba.fill-1540x950 15.09.29.FB_REHBERGERWEG_38475-de.2e16d0ba.fill-1540x950 15.09.29.FB_REHBERGERWEG_38574-de.2e16d0ba.fill-1540x950 15.09.30.FB_REHBERGERWEG_38815_de.2e16d0ba.fill-1540x950 15.09.30.FB_REHBERGERWEG_38869_de.2e16d0ba.fill-1540x950

No Comments

La Place du Musée des beaux-arts de Montréal

par Sarah Lacombe le 28/06/2016

A l’occasion du 150e anniversaire du Musée des beaux‐arts de Montréal en 2011 et l’inauguration du nouveau pavillon de le l’art québécois et canadien et de la salle Bourgie, la Ville de Montréal a conçu et a fait construire un aménagement composé de trottoirs élargis et de jardins de sculptures dans le domaine public dans le secteur du musée. Une deuxième phase est prévue pour l’année 2016. C’est un projet simple et claire qui vise non seulement la mise en valeur du musée, mais, encore plus important, la mise en valeur des gens – visiteurs du musée, promeneurs, citadins – sur les beaux trottoirs élargis sur la rue Sherbrooke et dans les jardins de sculptures sur les paliers de l’escalier montant l’avenue du Musée. Le projet est conçu comme une salle d’exposition, ou une « chambre blanche, » mettant en valeur les oeuvres de la collection du musée. L’expression artistique et architecturale du projet se concentre aux fosses d’arbres, où des blocs de calcaire et les éléments végétaux, vestiges de la géologie et de la nature du mont Royal, semblent surgir au travers le sol de béton clair. Ces blocs, dont la forme et la composition est le résultat de la collaboration avec l’artiste membre de l’équipe de conception, deviennent des objets de mobilier ludiques, ainsi que des socles des sculptures. Le projet établit un jalon dans l’expression et la reconnaissance d’une expertise municipale en création, en conception et en réalisation de lieux publics, et dans l’affirmation du rôle que la Ville doit jouer en tant qu’expert et non seulement comme administrateur ou gestionnaire du domaine public.

Les concepteurs principaux était Wade Eide, architecte, Atelier d’aménagement et de design urbain (AADU), Service de la mise en valeur du territoire, Ville de Montréal et Marie-Hélène Gaboury, conseillère en aménagement, AADU. L’équipe de conception était composée de Adad Hannah, artiste; Gilles Arpin, concepteur de l’éclairage public ; Julie Saint-Arnaud, architecte paysagiste chez Vlan paysages et Vincent Lemay, architecte paysagiste ainsi que les conseillers en aménagement de l’AADU.

Images et texte Ville de Montréal via Vincent Lemay, architecte paysagiste

Place_du_musee_photo1BD Place_du_musee_photo2BD Place_du_musee_photo3BD Place_du_musee_photo4BD Place_du_musee_photo5BD Place_du_musee_photo6BD Place_du_musee_photo7BD Place_du_musee_photo8BD Place_du_musee_photo9BD

No Comments

Siège social du Siam Cement Group (SCG) à Bangkok

par Sarah Lacombe le 20/06/2016

Les architectes paysagistes de la firme LAB ont participé à la conception de la construction du nouveau siège social du Siam Cement Group (SCG) à Bangkok. Le concept de ce projet LEED est la co-existance entre le développement et la vitalité du patrimoine naturel.

Crédits : LAB

LAB_SCG_01 LAB_SCG_02 LAB_SCG_03 LAB_SCG_04 LAB_SCG_05 LAB_SCG_06 LAB_SCG_07 LAB_SCG_08 LAB_SCG_09

No Comments

La contemplation du paysage avec Berniques, une sculpture de Nicolas Floc’h

par Sarah Lacombe le 14/06/2016

Nicolas Floc’h détourne un coquillage qui peuple les souvenirs de jeux de plage et d’explorations enfantines. Cette coquille de mollusque, portant de multiples appellations selon les régions (berniques en Bretagne, jambes en Charente-Maritimes, ou encore chapeaux chinois) devient un objet surréaliste et burlesque, invitant à la contemplation du paysage. Berniques était présentée dans le cadre du festival SLACK Deux-Caps Art à Tardinghen, en France à l’été 2015.

Crédits : Nicolas Floc’h

Ni NicolasFloch_Berniques_02 NicolasFloch_Berniques_03

No Comments