Wonder Wood à l’école Skørping à Rebild au Danemark

par Sarah Lacombe le 1/12/2016

En 2013, le fond philanthrophique « Realdania » a lancé une campagne visant à accroître l’activité chez les jeunes écoliers. Wonder Wood a été sélectionné pour sa réalisation qui mise sur les activités en plein air, la communauté locale et sur « l’apprentissage en mouvement ».

Le projet Wonder wood est une boucle en bois, qui relie la cour d’école Skørping avec les terrain de jeux et le skate park et sillonne la forêt située à l’arrière de l’école vers les résidences voisines. Les enfants de l’école et du quartier peuvent alors accéder à cette boucle, pour s’asseoir, courir, glisser et même grimper. Cette grande boucle sert également de classe à ciel ouvert, où les enfants peuvent s’installer et y suivre leur cours. Ce projet est une création de VEGA landskab, une entreprise danoise en architecture de paysage innovante qui travaille l’espace urbain, le paysage et la planification. Le bureau est dirigé par l’architecte paysagiste Anne Galmar (MAA MDL) et l’architecte paysagiste Anne Dorthe Vestergaard (MAA), tous deux avec plus de 10 ans d’expérience dans la création d’un environnement significatif pour les enfants et les adultes.

Le projet de l’école Skørping a été ouvert au printemps 2016.

Projet réalisé en collaboration avec Skælskør anlægsgartner, Hede Danmark, KKK Kvalitetsbyg, le directeur de l’école Peter Hansen et le directeur adjoint Hanne Larsen.

Images et texte via VEGA landskab

Photographies par Simon Jeppesen

skorping-school_vega_01 skorping-school_vega_02 skorping-school_vega_03 skorping-school_vega_04 skorping-school_vega_05 skorping-school_vega_06 skorping-school_vega_07 skorping-school_vega_08 skorping-school_vega_09 skorping-school_vega_10 skorping-school_vega_11 skorping-school_vega_12 skorping-school_vega_13 skorping-school_vega_14 skorping-school_vega_15 skorping-school_vega_16 AX01_future area 20160331 Snit struktur

No Comments

Sentier d’interprétation et valorisation patrimoniale de la léproserie médiévale d’Aizier en France

par Sarah Lacombe le 11/11/2016

La chapelle Saint-Thomas-Becket, dernier vestige visible d’une léproserie médiévale, est situé à Aizier en France, au coeur du Parc naturel régional des boucles de Seine. Confiné dans une forêt dense, territoire en marge et délaissé des circuits de visite touristiques normands, le site s’efface inexorablement sous la dynamique végétale et du temps.

Datant du XIIème siècle, l’ancien lieu de culte associé à la Léproserie du même nom est aujourd’hui en état de ruine. Suite à la fouille intégrale du site pendant plus de 12 ans, le site révèle toute son importance comme en témoigne le nombre de sépultures mises à jour (232). Le projet de restauration proposé et mené par l’agence Pierre Marchand Architecte est un projet de cristallisation de ruines.

Le programme prévoit la mise en valeur et l’interprétation du site, sa valorisation paysagère et l’intégration d’un ossuaire restituant les fouilles archéologiques de la léproserie. L’équipe d’architectes composée également des architectes paysagistes de l’Atelier Volga et de StudioMinibus ont élargi la commande initiale d’aménagement d’un lieu circonscrit, en le reconnectant à son territoire, tout en pérennisant les usages en place.

Un parcours proposant une réflexion interprétative sur la maladie et la place du malade au moyen-âge a donc été créé. Accessible à tous les publics depuis une aire de stationnement, le sentier converge avec un chemin de randonnée existant vers une plateforme d’information puis vers un grand belvédère, grande rampe ascendante vers le ciel, point d’orgue du parcours.

Texte par Pierre Marchand Architecte et Atelier Volga

france, region haute normandie, eure, aizier, ancienne leproserie, chapelle saint thomas, sentier d'interpretation inauguré en 2014,

france, region haute normandie, eure, aizier, ancienne leproserie, chapelle saint thomas, sentier d'interpretation inauguré en 2014,

france, region haute normandie, eure, aizier, ancienne leproserie, chapelle saint thomas, sentier d'interpretation inauguré en 2014,

france, region haute normandie, eure, aizier, ancienne leproserie, chapelle saint thomas, sentier d'interpretation inauguré en 2014,

france, region haute normandie, eure, aizier, ancienne leproserie, chapelle saint thomas, sentier d'interpretation inauguré en 2014,

france, region haute normandie, eure, aizier, ancienne leproserie, chapelle saint thomas, sentier d'interpretation inauguré en 2014,

france, region haute normandie, eure, aizier, ancienne leproserie, chapelle saint thomas, sentier d'interpretation inauguré en 2014,

france, region haute normandie, eure, aizier, ancienne leproserie, chapelle saint thomas, sentier d'interpretation inauguré en 2014,

france, region haute normandie, eure, aizier, ancienne leproserie, chapelle saint thomas, sentier d'interpretation inauguré en 2014,

france, region haute normandie, eure, aizier, ancienne leproserie, chapelle saint thomas, sentier d'interpretation inauguré en 2014,

(C:\Users\seiko\Documents\archi\agence\Aizier\Aizier\ESQ chapelle_pm_12 chapelle_pm_13

No Comments

Toit accessible au centre culturel Godsbanen à Aarhus au Danemark

par Sarah Lacombe le 7/11/2016

Un nouveau centre d’art et de culture a émergé de la synergie entre les paysages et l’historique des anciens entrepôts de trains de marchandises de la ville de Aarhus au Danemark. Ce lieu de création et de production culturelle nommé Godsbanen offre des ateliers, des studios, des salles de théâtre, auditorium, salle de danse et autres afin de créer une interaction multidisciplinaire entre la scénographie, les arts visuels et la littérature. Le tout est rassemblé sous une grande toiture, accessible à tous et lieu de rencontre offrant des points de vues sur la ville. Le projet est une réalisation des architectes de 3XN, Exner et Nord, en collaboration avec les ingénieurs de Søren Jensen A/S.

Les images proviennent du site web 3XN.

railyards_3xn_07 railyards_3xn_06 railyards_3xn_05 railyards_3xn_04 railyards_3xn_03 railyards_3xn_02 railyards_3xn_01

 

No Comments

Aire de jeu au parc Jeanne-Mance

par Marie-Christine Guindon le 15/09/2016

L’aire de jeu des 18 mois à 5 ans et des 5 – 12 ans au parc Jeanne-Mance a été réaménagée par le Service des grands parcs, du verdissement et du Mont-Royal de la ville de Montréal en 2015. L’aire de jeu est située en bordure de l’avenue du Parc entre l’avenue Duluth et la rue Rachel. Le parc Jeanne-Mance fait partie de l’arrondissement Le Plateau Mont-Royal et est situé dans le site patrimonial du Mont-Royal. Cet espace, jumelé au secteur de la côte Placide du parc du Mont-Royal, constitue le parvis du flanc est du Mont-Royal.

Le parti pris de l’aménagement est axé sur la découverte; la notion de la découverte des lieux et de soi-même. Une maquette topographique du Mont-Royal en béton est installée dans l’aire de jeu des 18 mois à 5 ans. Les  sous-espaces et les composantes de l’aire de jeux sont aménagés avec une attention particulière aux différents stades de développement de l’enfant ainsi qu’aux capacités différentes de chaque enfant. Un souci particulier a été apporté durant le processus de design pour s’assurer d’intégrer les principes d’accessibilité universelle afin que tous les enfants puissent profiter du nouvel aménagement. Ce projet fait partie des engagements du Service des grands parcs, du verdissement et du Mont-Royal dans le cadre du plan d’action en matière d’accessibilité universelle de la Ville de Montréal.

Le texte provient de la Ville de Montréal

Les images proviennent de Stroller Parking à l’exception de la première image qui provient de la Ville de Montréal

sans-titre-19dsc069951846121310171416

1 Comment

Sièges en béton sculpturaux

par Marie-Christine Guindon le 14/09/2016

En Californie, dans la ville de Duarte, l’équipe de Belzberg Architects a conçu un sanctuaire en plein air au centre de recherche et de traitement du cancer City of Hope (CoH). Les concepteurs ont été inspiré par les « wishing trees » situés sur le campus, ces arbres sont ornés de notes accrochées aux branches avec des messages d’espoir pour la santé des malades. Cet espace devient alors un lieu de détente et de recueillement. Le projet comprend deux nouveaux bâtiments qui font le tour d’un arbre centenaire existant. Sur les murs en béton, 75 plaques de lumières LED ont été installées. Les murs de béton servent aussi de sièges sculpturaux.

Le texte provient de contemporist.

Les crédits photographiques sont de Bruce Damonte.

42contemporary-architecture_240816_0135

No Comments

Rounds, gagnant de la compétition Ragdale 2016

par Sarah Lacombe le 1/09/2016

C’est en 1912 que l’architecte Howard Van Doren Shaw a conçu l’anneau Ragdale comme un théâtre en plein air pour sa femme dramaturge. Depuis 2013, Ragdale lance un concours international annuel pour ré-imaginer l’anneau en explorant l’architecture, la sculpture, le paysage, le design, l’art public et les disciplines de performance.

Cette année, c’est l’installation Rounds du collectif de design SPORTS, composé de deux architectes professeurs à la Syracuse University School of Architecture, Greg Corso et Molly Hunker qui a été sélectionné par un jury d’architectes et d’artistes. Rounds est un ruban fermé qui forme des bancs, une entrée, et des scènes permettant d’accueillir tout l’été la communauté du campus Ragdale de Lake Forest, Illinois pour des performances artistiques.

Design Team: Greg Corso, Molly Hunker

Build Team: Greg Corso, Molly Hunker, Jordan Nelson, Nick Zukauskas, Kevin Lenhart, Preston Welker, Sean Morgan, Dabota Wilcox, Jon Anthony, Monika England, Kokeith Perry, Sarah Beaudoin

Engineering Consultants: Arup

Landscape Architect: Rosborough Partners

Fabrication Consultants: Knowhow Shop

Crédit photographique : Nick Zukauskas

SPORTS_Rounds_01 SPORTS_Rounds_02 SPORTS_Rounds_03 SPORTS_Rounds_04 SPORTS_Rounds_05 SPORTS_Rounds_06 SPORTS_Rounds_07 SPORTS_Rounds_08

No Comments

Microbibliothèques de Montréal-Nord et de Pierrefonds-Roxboro

par Marie-Christine Guindon le 22/08/2016

La firme Microclimat, en collaboration avec LAAT, a été mandaté par l’arrondissement de Montréal-Nord pour la conception d’une microbibliothèque nomade qui voyagerait à travers les différents parcs du quartier au cours de l’été. Cette microbibliothèque offre la possibilité aux citoyens et citoyennes de consulter librement des ouvrages sur l’architecture, l’art et le territoire; objectif que supporte la jeune organisation LAAT, à la base de ce projet. Le design est d’une structure simple, démontable et distinguée pour abriter l’épatante sélection d’ouvrages, facilite ces déplacements dans les divers lieux publics des environs et devient un appel pour les citoyens interpellés. 

Idée originale : LAAT 

Conception : Microclimat 

Construction : Olivier Laplante Goulet et Le Pierre Rénovation

Soutien et animation: Kumulus, Design Montréal, Les Bibliothèques de Montréal

Les images proviennent d’Olivier Laplante, de Pauline personeni et de Valérie Paquette

Le texte provient de Microclimat

OLIVIER LAPLANTE G (5) OLIVIER LAPLANTE G (6) OLIVIER LAPLANTE G (7) VALERIE PAQUETTE (5)2016-08-22 12 43 56

Microbibliothèque de Pierrefonds-Roxboro

L’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro voulait une microbibliothèque nomade sur leur territoire. Cette initiative vise la sensibilisation des Montréalais et Montréalaises à l’architecture et au design par la mise en place d’un micro-environnement permettant de consulter, découvrir et échanger librement sur ce vaste thème, mis en image en théorie. Le mobilier de bois, assemblé de façon aléatoire par les enfants comme un grand jeu de Lego, reprend sur ses faces la texture et le rythme de façades d’illustres bâtiments tel le palais des doges à Venise et la biosphère de Montréal. Réalisée en 10 jours, l’installation voyagera pour le reste de la saison dans le nord de la ville. 

Idée originale : LAAT 

Conception : Microclimat 

Construction : Olivier Laplante Goulet, Umake Online Factory

Soutient et animation: Kumulus, Design Montréal, Les Bibliothèques de Montréal

Les images proviennent de Pauline Personeni et Valérie Paquette

Le texte provient de Microclimat

16BB_Pierrefonds_Finales (13)_ValeriePaquette16BB_Pierrefonds_Finales (9)_ValeriePaquette16BB_b16BBa

 

 

No Comments

Piazza Faber

par Marie-Christine Guindon le 17/08/2016

Renzo piano and alvisi kirimoto + partners ont ajouté une installation dynamique et en constante évolution à la rustique Piazza Faber, en Sardaigne dans la ville de Tempio Pausania dans la partie nord de l’île, en Italie. Les architectes ont réalisé une série de voiles colorées qui fluctuent dans le ciel, animant les piétons et les passants aériens à l’espace public animé.

La source d’inspiration pour l’architecte Renzo était une toile d’araignée légère pouvant arrêter les couleurs de la lumière. À l’origine, la place Faber était le lieu où se déroulait le marché, à laquelle on accédait par des rues étroites et irrégulières.

Les architectes Massimo Alvisi et Junko Kirimoto ont travaillé dans la lignée des idées de Renzo Piano, en réalisant un filet fait de cordes d’acier composé de 19 fils en spirale avec des barres qui s’ancrent aux parois en granit des bâtiments du XVIIIe siècle. Les cordes unies à d’autres tirants composent un enchevêtrement qui contient 12 triangles en tissu. En plus d’être colorées, les toiles en triangles sont rétractables.

Le texte provient de gooood.

Les images proviennent de Luigi Filetici.

19-Piazza-Faber-by-Alvisi-Kirimoto-Partners-472x708 16-Piazza-Faber-by-Alvisi-Kirimoto-Partners-472x7085-Piazza-Faber-by-Alvisi-Kirimoto-Partners-960x14403-Piazza-Faber-by-Alvisi-Kirimoto-Partners-960x1440 1-Piazza-Faber-by-Alvisi-Kirimoto-Partners-960x640 2-Piazza-Faber-by-Alvisi-Kirimoto-Partners-960x6438-Piazza-Faber-by-Alvisi-Kirimoto-Partners-960x64020-Piazza-Faber-by-Alvisi-Kirimoto-Partners-960x407

 

No Comments