Archive of published posts on avril, 2013

Back home

Lieux dormants

04/30/2013

Magnifiques projets de Serina Tarkhanian, est une designer multidisciplinaire montréalaise intéressée par l’intégration du design graphique, design d’espace et de l’événementiel dans la création d’images, d’objets et de lieux.

Lieux dormants célébre la nordicité de Montréal, ville caractérisée par ses fluctuations saisonnières. C’est une occasion pour redécouvrir les espaces perdus de l’hiver, des lieux qui sont forcés à l’inactivité, endormis. Le projet a été présenté pour le concours Nordicité, développé par l’Association du Design Urbain du Québec en collaboration avec l’organisme Vivre en Ville et le Bureau du design de la Ville de Montréal dans la catégorie Professionnels et a reçu le prix Mention. Voyez les propositions sur le site de l’ADUQ.

Suivez Serina Tarkhanian sur facebook ici.

Photos via Serina Tarkhanian

lieuxdormants_SerinaTarkhanian_01 lieuxdormants_SerinaTarkhanian_02 lieuxdormants_SerinaTarkhanian_03 lieuxdormants_SerinaTarkhanian_04 lieuxdormants_SerinaTarkhanian_05 lieuxdormants_SerinaTarkhanian_06 lieuxdormants_SerinaTarkhanian_07 lieuxdormants_SerinaTarkhanian_08

No Comments

Organic Building

04/26/2013

Réalisé en 1989 par Gaetano Pesce pour Oguraya Yamamoto Ink à Osaka, Japon.

via Catrina Stewart

Photos via Inhabitat

GaetanoPescOrganicBuilding_01 GaetanoPescOrganicBuilding_02 GaetanoPescOrganicBuilding_03 GaetanoPescOrganicBuilding_04 GaetanoPescOrganicBuilding_05 GaetanoPescOrganicBuilding_06

1 Comment

Promenoir des cimes

04/22/2013

Promenoir des cimes du Parc naturel des plaines de l’Escaut (Bon-Secours) par Arcadus Architectes, 2006.

photo de Serge Brison

3277_Parc_naturel(c)Ardus-Achitectes-Serge_Brison

No Comments

I am looking for someone to tell me a story

04/22/2013

Projet de fin d’étude de Guillaume Bellanger en 2008, I am looking for someone to tell me a story est une simulation d’une biliothèque participative située sur la grève de Saint-Malo, là où la mer déchaînée se fracasse lors des grandes marées. Il s’invente un programme de bibliothèque participatives des plus atypiques où s’immisce en filigrane la labyrinthique librairie imaginée par Umberto Eco dans Le nom de la rose. Accessible uniquement à marée basse, ses 26 volumes semblent être échoués sur la place à l’issue d’une tumultueuse tempête.  

Guillaume Bellanger est Lauréat de l’AJAP 2012 (Les Ablums des Jeunes Architectes et des Paysagistes).

Il a créé en 2011 VISIBLEune agence d’architecture basée à Paris.

texte via AJAP 2012

Images via VISIBLE

BibliothqueParticipative_GuillaumeBellanger_01 BibliothqueParticipative_GuillaumeBellanger_02 BibliothqueParticipative_GuillaumeBellanger_03 BibliothqueParticipative_GuillaumeBellanger_04 BibliothqueParticipative_GuillaumeBellanger_05 BibliothqueParticipative_GuillaumeBellanger_06 BibliothqueParticipative_GuillaumeBellanger_07

No Comments

Paysages, Vallée de l’Hudson et New York

04/21/2013

Paysages, Vallée de l’Hudson et New York est un livre réalisé par les étudiants dans le cadre du cours APA 5014 : Atelier d’été en architecture de paysage de l’Université de Montréal, en août 2012 sous la direction de Jonathan Cha, chargé de cours depuis 2003. “Entre carnet de voyage et journal de bord, ce livre constitue un condensé des parcours empruntés et des lieux visités tout au long de leur périple dans la vallée de l’Hudson et la grande région métropolitaine de New York

Paysage, Vallée de l’Hudson et New York

via Faculté de l’Aménagement de l’Université de Montréal

2 Comments

Untitled

04/13/2013

Samuel Jaubert de Beaujeu, Charles Aubertin, Camille Dupont, Hugo Enlart et Éva Maloisel ont remporté le premier prix du concours “120 HOURS” avec le projet UNTITLED.

“L’essence du projet est de substituer au bateau “cadre de vue” un “cadre de marche”, et ainsi de lier dans un même ouvrage la rencontre entre l’homme, le navire et le Grand Paysage. Au paradigme du voyageur transporté nous proposons d’ajouter celui du voyageur itinérant. A la fois port et chemin, le projet engage un rapport simple et franc au terrain, à l’échelle géologique, plus proche d’un sol continu que d’une infrastructure de services.

Deux interventions, formées chacune en plan par un carré dimensionné pour l’accueil de deux bateaux de croisière s’inscrivent entre terre et mer en jumeaux géométriques, de part et d’autre du Fjord.
Depuis la surface plane de l’eau, le projet rencontre les montagnes environnantes, tranchant ou se déposant, il raconte la nature du territoire, accommode dans le même temps l’ancrage, la fin du voyage et ouvre à l’exploration, à la rencontre physique du site, le champ des possibles.”

Texte via École Spéciale d’Architecture

Image via 120 hours

Untitled_01 Untitled_01.1 Untitled_01.2 Untitled_02 Untitled_03

No Comments

Iceberg

04/11/2013

La firme JDS Architects et CEBRA, en collaboration avec SeArch et l’architecte Louis Paillard ont été mandaté par la ville d’Aarhus, au Danemark pour développer le port en rénovant le port aujourd’hui hors d’usage.  La zone est destinée à devenir un quartier urbain vivant, composé d’une multitude d’activités culturelles et sociales, une quantité généreuse d’espace de travail, et bien sûr, un tableau très varié et diversifié de types de logements. Le projet Iceberg cherche à se localiser dans les objectifs de développement de la ville dans son ensemble. Un tiers des 200 appartements seront des logements locatifs abordables, visant à intégrer des profils sociaux diversifiés dans le nouveau quartier.

Texte et images via JDS Architects

Iceberg_01 Iceberg_02 Iceberg_03 Iceberg_04 Iceberg_05 Iceberg_06

No Comments

Maison expérimentale

04/7/2013

Peu de temps après le décès de son épouse en 1949, Alvar Aalto a commencé la conception d’une maison d’été sur la rive ouest de l’île Muuratsalo, en Finlande. À travers le processus de conception de la maison, une étude expérimentale  s’est développée, sur la matérialité, l’architecture de la construction et la philosophie. La compréhension la plus élémentaire de la maison est son système de cour qui se concentre sur l’intérieur de l’espace tout en dirigeant des vues précises sur le lac Päijänne. Les murs de cette cour reflètent la nature même de la maison expérimentale, car il y a plus de cinquante différents types de briques qui sont disposés en différents motifs. Cela a permis a Aalto de tester l’esthétique des différents arrangements, tout en surveillant la façon dont ils ont réagi dans le climat rude.

Texte et image via ArchDaily

Photos 1 à 9 par Nico Saieh, photo 10 par indexnewspaper

ExperimentalHouse_AlvarAalto_01 ExperimentalHouse_AlvarAalto_02 ExperimentalHouse_AlvarAalto_03 ExperimentalHouse_AlvarAalto_04 ExperimentalHouse_AlvarAalto_05 ExperimentalHouse_AlvarAalto_06 ExperimentalHouse_AlvarAalto_07 ExperimentalHouse_AlvarAalto_08 ExperimentalHouse_AlvarAalto_09 ExperimentalHouse_AlvarAalto_10

No Comments