Le Louvre-Lens

08/22/2014

Le deuxième Louvre, situé dans la ville de Lens, dans le Pas-de-Calais, sur une ancienne fosse, connue sous la fosse no.9 qui a été exploité jusqu’en 1980 pour son charbon. Les caractéristiques du paysages évoquent l’histoire minière du lieu et l’équipe de concepteur, composée de la firme d’architecte japonaise SANAA, avec le bureau d’architectes-muséographes Imrey Culbert, ainsi que l’architecte paysagiste française Catherine Mosbach, ont réussi à maintenir les ouvertures du site et de réduire l’emprise de ce grand projet.

Le Louvre-Lens se déploie sur un parc de 20 hectares, où on y retrouve un parc aménagé, 4 hectares de prés fleuries, un hectare de pelouse rase et une vingtaine de « canapés végétaux » servant de bancs dans le périmètre du parc. Le rez-de-jardin est entièrement ouvert au public, tandis que les parties techniques sont situées au sous-sol. Les deux parvis en béton, posés sur une terre noire de terril où de maigres ilots de pelouse surnagent, font transition avec le parc paysager.

Les images proviennent de europaconcorsi par Hufton + Crow

Textes europaconcorsi et wikipedia

SANAA_Musée du Louvres_01 SANAA_Musée du Louvres_02 SANAA_Musée du Louvres_03 SANAA_Musée du Louvres_04 SANAA_Musée du Louvres_05 SANAA_Musée du Louvres_06 SANAA_Musée du Louvres_07 SANAA_Musée du Louvres_08 SANAA_Musée du Louvres_09 SANAA_Musée du Louvres_10 SANAA_Musée du Louvres_11 SANAA_Musée du Louvres_12

 

 

No Comments

Gare de Templeuve

07/10/2014

La Gare de Templeuve, par l’Agence Canopée.

Le pôle d’échange de la gare de Templeuve (France – 59) est une infrastructure majeure dans la métropole Lilloise. L’axe du projet est d’organiser autour du rail, les déplacements doux, un accès pour tous, les transports électriques, redynamiser l’image de la gare et répondre à une augmentation constante de la fréquentation.

L’utilisation d’une écriture contemporaine et de caractère était un point de départ recherché par la maîtrise d’ouvrage pour attirer de nouvelles entreprises innovantes dans ce secteur de ville.

Inspiré par l’atmosphère ferroviaire, l’espace se conçoit par un large parvis d’accueil composé d’un jardin encaissé et segmenté par un banc de 42 mètres de long. L’ensemble du projet est animé par des lames métalliques au sol, clin d’œil aux rails. Ces lames métalliques sont le transport de citations poétique sur le thème du train.

Ce parvis développe tous les rapports que le voyageur a consciemment ou inconsciemment avec le monde du train. Les différences de niveaux du jardin évoquent le quai de gare, le banc de 42 mètres rappelle la longueur des trains, des banquettes d’antan et l’effet de vitesse traduit par cette linéarité.

Ce projet s’accompagne d’une réorganisation des stationnements, de l’accueil des transports en communs routiers, de la première navette gratuite inter-communale de la région et d’une nouvelle piste cyclable/voie verte qui traverse la Pévèle (lieu-dit regroupant plusieurs communes à proximité) et permet aux habitants de rejoindre la gare en cycles en toute sécurité sans croiser un flux automobile.

Le projet s’inscrit dans une démarche de développement durable en mettant en oeuvre les techniques alternatives d’assainissement (favorisation de l’infiltration directe des eaux pluviales dans le sol), un mobilier d’éclairage basse consommation et des bornes de véhicules électriques.

Images et texte par Agence Canopée

Agence Canopée_gare_02 Agence Canopée_gare_11 Agence Canopée_gare_10 Agence Canopée_gare_09 Agence Canopée_gare_08 Agence Canopée_gare_07 Agence Canopée_gare_06 Agence Canopée_gare_05 Agence Canopée_gare_04 Agence Canopée_gare_03

 

No Comments

Aménagement des berges de la Meurthe

06/27/2014

À Raon-l’Étape, dans la région de Lorraine en France, un périmètre d’intervention a été retenu par la ville et aménagé par Atelier Cité Architecture, soit le cours urbain de la Meurthe, un territoire qui superpose espaces publics et espaces naturels dans un confrontation susceptible de nuire à la rivière et à ses berges. L’aménagement proposé s’inscrit dans la continuité du centre-ville, en affirmant sa rigueur et sa rectitude minérale avec une vaste plage pour favoriser le développement d’activités de loisirs et de détente tout en recréant des zones d’expansion de crues. Et l’installation de cheminement doux pour conforter les liens et l’inscription des berges dans les pratiques des habitants. Finalement, l’introduction d’une gestion préventive et sélective de la ripisylve permettant de favoriser la stabilité naturelles des berges, d’en limiter l’érosion tout en diversifiant et enrichissant la flore spécifique des bords de rivières.

Texte via Atelier Cité Architecture

Images par Michel Denancé via archicontemporaine

Atelier Cité Architecture_Meurthe_01 Atelier Cité Architecture_Meurthe_02 Atelier Cité Architecture_Meurthe_03 Atelier Cité Architecture_Meurthe_04 Atelier Cité Architecture_Meurthe_05 Atelier Cité Architecture_Meurthe_06 Atelier Cité Architecture_Meurthe_07 Atelier Cité Architecture_Meurthe_08 Atelier Cité Architecture_Meurthe_09 Atelier Cité Architecture_Meurthe_10 Atelier Cité Architecture_Meurthe_11 Atelier Cité Architecture_Meurthe_12 Atelier Cité Architecture_Meurthe_13 Atelier Cité Architecture_Meurthe_14

No Comments

Maisons à Toulouse

05/15/2014

Près de l’aéroport à Toulouse vient d’être construit un complexe d’habitations composé de 4 volumes indépendants, par mateo arquitectura en collaboration avec l’architecte paysagiste Manuel Colominas. Les volumes sont disposés autour du jardin, lequel a été réalisé dans l’esprit du méandre de la rivière Garonne, qui se trouve tout près, avec du gravier, sable et des peupliers.

Images par Adrià Goula via europaconcorsi

mateo arquitectura_toulouse_01 mateo arquitectura_toulouse_02 mateo arquitectura_toulouse_03 mateo arquitectura_toulouse_04 mateo arquitectura_toulouse_05 mateo arquitectura_toulouse_06 mateo arquitectura_toulouse_07 mateo arquitectura_toulouse_08 mateo arquitectura_toulouse_09 mateo arquitectura_toulouse_10

No Comments

Stationnement Les yeux verts

04/26/2014

Situé à Soissons, tout proche de la célèbre abbaye Saint Jean-de-la-Vignes, le nouveau parking aérien « Les Yeux verts » d’une capacité de 600 places s’inscrit au cœur du projet de réaménagement de la caserne Gouraud en parc tertiaire.

Sa présence contribue à la transformation du site. Il est un des éléments repère et fédérateur, une infrastructure urbaine contemporaine qui témoigne d’une grande sobriété, avec une structure en béton, une ossature en acier galvanisé, et une enveloppe en bois.

L’écriture architecturale du bâtiment joue sur la superposition d’une structure clairement affirmée et d’une enveloppe plissée et ajourée en bois, habillant l’ensemble de façon légère. A chaque niveau, l’enveloppe se fend pour laisser apparaître à l’intérieur des fragments de paysage sur la ville. De l’extérieur, ces « Yeux verts » s’ouvrent généreusement donnant à voir des jardins suspendus qui se mêlent à la façade.

A partir d’une unité simple, la lame de bois (épicéa rétifié), de subtiles variations ont été recherchées : rythme et inclinaisons des lames, décollement des façades, jeux des vides et des pleins, travail sur la lumière et les transparences. Ces éléments dessinent des façades dynamiques et animées qui donnent au parking une image forte au sein de la ville.

La signalétique consiste en une série de dix images photographiques (une par demi-niveaux) qui – à la manière du jeu “memory” de Charles Eames – permettent aux usagers d’associer mentalement le niveau de leur emplacement de parking à une ambiance, une sensation, un repère visuel.

Texte par Jacques Ferrier, sur d’architectures

Projet réalisé par Jacques Ferrier architectures en collaboration avec Agence Ter

Photographies par Luc Boegly/Jacques Ferrier architectures via archicontemporaine
Jacques Ferrier Architectures_Parking_01 Jacques Ferrier Architectures_Parking_02 Jacques Ferrier Architectures_Parking_03 Jacques Ferrier Architectures_Parking_04 Jacques Ferrier Architectures_Parking_05 Jacques Ferrier Architectures_Parking_06 Jacques Ferrier Architectures_Parking_07 Jacques Ferrier Architectures_Parking_08 Jacques Ferrier Architectures_Parking_09 Jacques Ferrier Architectures_Parking_10 Jacques Ferrier Architectures_Parking_11 Jacques Ferrier Architectures_Parking_12
No Comments

Jardin-école à Nantes

04/25/2014

Le groupe scolaire Aimé Césaire, situé sur le boulevard de la Prairie aux Ducs, à Nantes est une école scolaire primaire et élémentaire, composée de 300 enfants, d’un centre de loisirs et d’une crèche associative. En collaboration avec les architectes Bruno Mader, Mabire Reich et l’agence paysage et environnement Phytolab, la ville de Nantes a réinvestit les anciens territoires industriels et a développé au cœur des friches une promenade-jardin pour les enfants. Dans la cour d’école, on y retrouve le Grand Éléphant, une machine créée par la compagnie de théâtre de rue « La Machine », une aire de jeu et un toit végétalisé de sedum, accessible par les plus jeunes dans le cadre d’activités pédagogiques.

images par Guillaume Satre, Philippe Ruault et Sylvain Boniol et texte via ekmagazine

Bruno Mader & Mabire Reich architectes_00 Bruno Mader & Mabire Reich architectes_01 Bruno Mader & Mabire Reich architectes_001 Bruno Mader & Mabire Reich architectes_02 Bruno Mader & Mabire Reich architectes_03 Bruno Mader & Mabire Reich architectes_04 Bruno Mader & Mabire Reich architectes_05 Bruno Mader & Mabire Reich architectes_06 Bruno Mader & Mabire Reich architectes_07 Bruno Mader & Mabire Reich architectes_08

No Comments

Square Clémenceau

03/17/2014

Le square Clémenceau, situé rue de Ménil à Asnières-sur-Seine (92) a été réaménagé par Espace Libre, une agence d’architecture de paysage située à Bonsecours en France. Les travaux de réaménagement du square ont permis de doubler la superficie de l’espace vert, en déclassant une partie de la rue du Capiraine Bossard en domaine public piéton. L’aire de jeux a été agrandie et trois nouvelles zones de jeux ont été ajoutées, dont un terrain multisport pour les adolescents.

Images par Espace Libre avec l’aide du texte de Asnieres-sur-Seine
Espace Libre_Square Clémenceau_01 Espace Libre_Square Clémenceau_02 Espace Libre_Square Clémenceau_03 Espace Libre_Square Clémenceau_04

 

No Comments

Pradenn

03/3/2014

L’agence Block Architectes, en collaboration avec Guinée*Potin, une firme d’architecture située à Nantes et l’architecte paysagiste Guillaume Sevin Paysages, ont conçu 89 logements sociaux dans la ZAC de la Pelousière à Saint-Herblain en France. Les architectes se sont appuyés sur la typologie agricole du hangar pour ainsi construire une grande maison de campagne avec des panneaux solaires, des serres sur les terrasses de chaque logement et des clôtures de bois.

Texte via Le Moniteur et images via Guinée*Potin

guinée*potin_01 guinée*potin_02 guinée*potin_03 guinée*potin_04 guinée*potin_05 guinée*potin_06

No Comments